Impôt créé en 1925, la taxe d’apprentissage a pour but de financer les formations professionnalisantes destinées aux jeunes non encore entrés dans la vie active.

  • Elle est due principalement par les entreprises employant des salariés et exerçant une activité commerciale, industrielle ou artisanale.
  • Son montant est calculé sur la base des salaires versés par ces employeurs.

Elle est le seul impôt dont l’entreprise peut choisir l’affectation, parmi les établissement d’enseignements technologique et professionnel.

La taxe d’apprentissage ne concerne-t-elle que l’apprentissage ?

  • Elle participe au financement des dépenses nécessaires au développement de l’apprentissage mais aussi de l’enseignement technologique et professionnel. Ainsi 23% des ressources peuvent financer les formations technologiques et professionnelles (hors apprentissage) dispensées par l’IUT